Accueil Economie Menaces sur les entreprises nationales : Camtel dénonce ouvertement les mensonges d’Orange Cameroun

Menaces sur les entreprises nationales : Camtel dénonce ouvertement les mensonges d’Orange Cameroun

6 min read
0
0
412

Un communiqué de presse a été commis le 09 octobre dernier pour contredire les allégations de la compagnie de téléphonie mobile suite à des perturbations enregistrées sur son réseau.

«La Cameroon telecommunications informe l’opinion publique nationale et internationale qu’en date du 06 octobre 2017 une information erronée faisant état de dysfonctionnement sur le réseau de transmission en fibre optique été largement partagée à travers les réseaux sociaux et différents fora d’échanges professionnels et corporatistes. Selon cette information, c’est la « rupture » du service sur la fibre optique qui avait provoqué la perturbation du réseau d’un partenaire », lit-on dans une correspondance signée en date du 09 octobre 2017 par Benjamin Gérard Asouzo’o, directeur Marketing et  Communication à Camtel. Le communicateur de Camtel précise dans ce communiqué de presse que le dernier incident survenu sur cette infrastructure remonte au moins de juin 2017. «Toute autre difficulté relevée à ce jour n’est que pur imagination de celui qui l’a prétendue », affirme-t-il. Car le réseau de la fibre optique de Camtel est «fiable et incontestablement solide ». « En regrettant donc la récurrence de ce genre d’attitude de la part de notre partenaire, qui justifie chacun de ses ennuis techniques, ou, pour le cas d’espèce, le défaut de règlement de services dument commandés et rendus avec efficacité, par des allusions non fondées sur cette infrastructure, nous appelons à son sens de responsabilité », souligne le communicateur de Camtel.  En clair, Gérard Asouzo’o tient à affirmer qu’Orange Cameroun essaye de masquer ses manquements en voulant ternir l’image de Camtel.

Après le sabotage d’Express Union Mobile Money…

Rappelons que ce n’est pas la première que la multinationale brille par de telles attitudes. Il y a quelques mois, elle était accusée d’avoir saboté l’accès au port digital au préjudice de la société Express Union Sa. Car ne voyant pas d’un bon œil le redéploiement du service Express Union Mobile Money dans les principales villes du Cameroun. Saisi, madame le ministre des Postes et télécommunications avait ordonné, non seulement à Orange Cameroun mais aussi à son consœur Sud-africaine Mtn Cameroun, de respecter les principes d’équité en matière de fourniture des services liés à l’accès au portail digital Ussd.  Plus explicitement, madame le Minpostel demandait à l’Agence de régulation des télécommunications, « « de prendre toutes les dispositions pour amener les operateurs à concession à intégrer désormais dans leur catalogue d’interconnexion, les offres d’accès aux codes Ussd qui sont devenus aujourd’hui une infrastructure essentielle des télécommunications au service du développement de l’économie numérique.» Mais jusqu’à ce jour, rien n’a prospéré. Les regards sont toujours tournés vers l’Art. Faut-il alors souligné que  ce mercredi 11 octobre 2017, Orange Cameroun n’est toujours pas à mesure de valider via connexion à son terminal les cartes visas remis à ses clients dans le cadre d’une  campagne de promotion diffusée sur les principales chaines de télévision nationale. Après avoir saboté Express Union Mobile Money, Orange spolie Camtel. Le silence de l’agence de régulation des télécommunications au Cameroun inquiètent. Alors qu’en Côte D’Ivoire, sa consœur a frappé récemment trois compagnies de téléphonie mobile dont Orange et Mtn pour non respect des exigences du cahier de charge liées, entre autres, à la fourniture d’internet et à la facturation des Sms notamment l’accès au port digital Ussd.

Maurice Atangana

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Economie

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…