Accueil Politique Les 18 qui ont marqué l’Ouest en 2018, Série 01- Politique 6-Quand Emmanuel Nganou Djoumessi renforce sa posture de pacificateur à Mbouda

Les 18 qui ont marqué l’Ouest en 2018, Série 01- Politique 6-Quand Emmanuel Nganou Djoumessi renforce sa posture de pacificateur à Mbouda

4 min read
0
0
207

Chef de la délégation départementale du Rdpc dans les Bamboutos, le
ministre des Travaux se démarque comme le plus méthodique et dynamique
des hommes du système Biya à l’Ouest en 2018. Il a réussi à calmer « le petit
carrefour agité entre Bafoussam et Bamenda ».
Il a encore réussi à maintenir le cap dans le département des
Bamboutos. Cette circonscription, à s’en tenir aux résultats proclamés
par le conseil constitutionnel, reste dans les girons du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) qui dans la région de
l’Ouest, selon le conseil constitutionnel-dont la décision est contestée par l’opposition- comptabilise plus de 40% devant le Mrc du
Pr Maurice Kamto qui est classé 2eme avec environ 38% des votes. Et
pourtant en 1992, le département des Bamboutos était  le plus frondeur
de la région de l’Ouest. Au point où la ville de Mbouda avait été
qualifiée dans le sérail de « petit carrefour agité entre Bafoussam et
à Bamenda ». Interprétation forte, le premier clerc du parti de Paul
Biya pourrait perdre cette position au bénéfice de l’actuel ministre
des Travaux publics. A s’en tenir aux réalités géopolitiques locales,
le président Biya pourra s’engager dans une option de rajeunissement de ses hommes de confiance dans la région. Ainsi Emmanuel Nganou Djoumessi est de ceux qui pensent que : «le peuple de l’Ouest qui détient déjà le pouvoir économique et une bonne partie du pouvoir politique du fait de sa présence à la tête du Sénat et son rang protocolaire de 2e personnalité du pays», devrait se comporter en allié de Paul Biya. Une invitation particulièrement adressée aux milliardaires originaires de la région, qui n’ont point lésinés sur les moyens, et aux chefs traditionnels qui se sont mouillés avec leurs notables pour la cause des listes Rdpc. Et cet engagement participe au renforcement de l’axe « Grand-Ouest »-« Centre-Sud » voulu par certains orateurs lors du méga  meeting régional du 12 février 2012 tenue à la place des fêtes de Bafoussam sous la coordination de Dr Madeleine Tchuinté, ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation(Minresi) et membre du bureau national du Rdpc.

Guy Modeste DZUDIE

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Politique

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…