Accueil Politique La campagne à Fotouni, Hortense Kamanke : Ce que femme veut…Paul Biya, le veut

La campagne à Fotouni, Hortense Kamanke : Ce que femme veut…Paul Biya, le veut

5 min read
0
0
137

Député suppléante à l’Assemblée nationale, celle-ci conduit de main de mettre la campagne du candidat du Rdpc dans ce groupement. En valorisant des initiatives en faveur des femmes et des couches sociales vulnérables lors de son porte à porte.
Dans le département du Haut-Nkam, Hortense Kamanké, députée suppléante et leader des organisations féminines à Bandja, est l’une des rares femmes à qui a été confiée la responsabilité de point focal général. Car en plus de coordonner l’action des quatre points focaux de Fotouni, elle s’occupe de celui de la chefferie. « Je travaille pour quadriller tout le terrain. Les électeurs inscrits doivent être sensibilisés. Les scrutateurs et représentants doivent êtres formés dans le délai. Nous avons mis les bouchées doubles afin que Paul Biya gagne avec une large majorité à Fotouni», affirme-t-elle. «Quand une femme est un leader, ça la change. Lorsque plus de femmes sont des leaders, ça change la politique.» Hortense Kamanké incarne cette démarche. Tout comme, elle tient à la matérialisation de son sens de leadership dans le groupement Fotouni, région de l’Ouest, depuis le 22 septembre 2018. Responsabilisée point focal général du groupement Fotouni, elle est engagée à faire gagner le président candidat, Paul Biya au soir du 07 octobre 2018. Apres avoir mobilisé de nombreuses personnes lors du passage de la caravane de la commission départementale de campagne du Rdpc dans le Haut-Nkam, elle s’est engagée dans une opération de porte à porte. Elle plaide en brandissant de multiples actions sociales menées par ses soins depuis des années. L’encadrement des masses paysannes à travers la distribution des semences améliorées et appuis divers en engrais, l’appui à la construction des établissements scolaires à l’instar de l’école primaire de l’église évangélique de Fotouni, font partie des réalisations brandies par cette lieutenante du candidat Biya à Fotouni. Elle essaye de capitaliser son engagement pour la promotion du sport à travers l’organisation des championnats de vacance pour soutenir le champion du Rdpc. «Les femmes ne peuvent pas refuser ou rejeter les rôles typiques spécifiées par leurs communautés si elles n’ont pas accès à la connaissance de leurs droits et ne puissent pas lutter pour améliorer leurs nouveaux rôles dans la société, tels que le droit d’accéder à une éducation de bonne qualité, joindre la fonction publique, devenir des décideurs, devenir égal aux hommes dans leurs communautés», soutient-elle. «Le président Biya accorde depuis son accession au pouvoir, une priorité aux besoins des femmes. Grace à lui, on dénombre plusieurs élues dans les instances ou des femmes ministres au Cameroun. Nous devons renouveler notre pacte de confiance avec le président Biya. Grace à lui, notre groupement est doté d’un lycée et de nombreuses infrastructures sociales et communautaires. Nous devons lui donner nos voix le 07 octobre 2018. Il doit remporter cette élection avec les voix de Fotouni », conclut-t-elle.
Guy Modeste DZUDIE, à Fotouni

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Politique

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…