Accueil Politique Etat major : Sylvestre Ngouchinghé, le navigateur du Rdpc dans la Mifi

Etat major : Sylvestre Ngouchinghé, le navigateur du Rdpc dans la Mifi

7 min read
0
0
221

Depuis le 22 septembre dernier, le sénateur de la région de l’Ouest par ailleurs patron de la société Congelcam Sa coordonne les activités de campagne du candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Le positionnement et le réajustement des équipes communales constituent sa priorité.
Sylvestre Ngouchinghé tient à faire gagner Paul Biya dans la Mifi dans le cadre de l’élection présidentielle du 07 octobre prochain. Il s’implique non seulement pour rééditer l’exploit de 2011 soldé par la victoire de Paul Biya pour la première fois au cours d’une élection pluraliste dans cette circonscription (hormis l’élection présidentielle de 1997 boycottée par le Sdf, l’Undp et l’Udc) Ce mercredi 26 septembre 2018, au moment où nous allions sous presse, la maison du parti Rdpc de Bafoussam grouille de monde. Sous la coordination de Sylvestre Ngouchinghé, les membres de la commission départementale de campagne de cette formation politique à l’instar de Hyppolite Tchoutezo évaluent les activités menées ce jour, notamment la descente des équipes dans la commune de Bafoussam IIeme. Là, il est question de savoir si le message porté à l’endroit de la communauté musulmane de Bafoussam est passé. Présidente de la section de l’organisation des femmes du rassemblement démocratique du peuple camerounais dans cette circonscription, Angèle Toukam Sandio Télé, rassure que la connexion st établie entre cette composante sociologique et le président candidat, Paul Biya. Le compte rendu de la descente de cette commission communale à Koptchou Maetur est également présenté au chef de la délégation permanente départementale du comité central du Rdpc dans la Mifi. Lui-même est descendu à Nkongso-Bamougoum le mardi 25 septembre 2018 pour appuyer le lancement des operations par Daniel Ndefonkou, maire de la commune de Bafoussam IIIeme et président de la commission communale de campagne du Rdpc dans la localité.
Des militants et cadres vibrent à l’unissons
Discret, le sénateur de la région de l’Ouest s’occupe du renforcement des équipes communales. C’est ainsi que par décision n°009/18/NS/RDPC/DPR-O/DPD-Mifi, il a décidé de déployer sur le terrain, ce 26 septembre 2018, Colette Djimafo, ancien présidente de section Ofrdpc dans la Mifi. Elle devra travailler en qualité de vice-présidente de la commission communale de campagne du Rdpc dans la commune de Bafoussam Ier. Quelques jours avant, le patron des troupes du parti de Paul Biya dans la Mifi a pris une décision similaire pour intégrer de nouveaux membres dans la commission communale de campagne de Bafoussam IIIeme. C’est ainsi que François Zavier Fonkou Wolong, transfuge de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès(Undp) et Mba Tatsinkou, candidat malheureux lors du renouvellement des organes de base du Rdpc au niveau de cette section locale ont été déployés sur le terrain. A en croire, Michel Penka, président de la section de l’organisation des jeunes du Rassemblement démocratique du peule camerounais(Rdpc) dans la Mifi Nord à Baleng, les moyens mis à leur disposition par le coordonnateur départemental de la campagne du Rdpc permettent un réel quadrillage. Mekam Florence, membre du bureau national de l’Ojrdpc et conseillère municipale à la commune de Bafoussam 1er approuve les méthodes de travail mises sur pied par le sénateur Sylvestre Ngouchinghé. « Le Pdg a désigné des têtes fortes dans toutes les commissions communales. Le ministre Kanté est en appui à Bafoussam Ier. Il est supplée par le Pr Thomas Tamo Tatietse. Au niveau de Bafoussam IIeme, l’honorable Joseph Kankeu fait office de soutien à la commission communale. Pour ce qui concerne, la commune de Bafoussam IIIème, l’honorable Samuel Wembé et Jean Pierre Soh ont été affectés au service de cette équipe », explique-t-elle. « Sous la coordination du sénateur Sylvestre Ngouchinghé, tous les militants et cadres vibrent à l’unissons pour la victoire de Paul Biya dans la Mifi le 07 octobre 2018 », conclut Hyppolite Tchoutezo.
Guy Modeste DZUDIE

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Politique

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…