Accueil Droits Humains Assemblée des structures :

Assemblée des structures :

10 min read
0
0
197

Le Mrc distille le souffle de la renaissance à Bandjoun

Les militants et cadres du parti de Maurice Kamto se sont retrouvés dans un hôtel du chef-lieu du département du Koung-Khi pour envisager la redynamisation de leur parti au plan local et la maximisation des inscriptions sur les listes électorales.

« Celui dont le nom n’est pas inscrit dans une unité n’est pas militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun. Une unité qui ne fonctionne pas n’est pas considérée comme une structure du Mrc. Le militantisme, c’est à la base. » Alain Fokam, secrétaire de la Fédération départementale du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(Mrc) dans le Koung-Khi, tient au bon fonctionnement des Fédérations communales et des unités de cette circonscription administrative. Il pense que chaque militant digne de ce nom doit respecter les prescriptions des textes de base du Mrc. C’est dans cette logique qu’il a organisé le dimanche 3 juillet dernier, l’Assemblée des structures du Mouvement pour la renaissance du Cameroun dans le département du Koung-Khi sur le thème : « renforcement de l’implantation des structures locales, maximisation des inscriptions sur les listes électorales, et préparation pour une participation honorable du Koung-Khi à la convention du Mrc de novembre 2023 ». Au cours de cette assise tenue dans la salle des conférences d’un hôtel de Bandjoun plus de 300 militants ont répondu présents. Me André Marie Tassa, secrétaire de la Fédération régionale du Mrc à l’Ouest, son adjoint, Dr Siméon Kuissu, et Christophe Fotso, trésorier de la Fédération régionale du Mrc à l’Ouest ont honoré à l’invitation de la structure faitière du Mrc dans le Koung-Khi.

Des piliers pour l’édification du Cameroun

Appelé à édifier les militants du Mrc sur les cinq piliers du parti, le Dr Siméon  Kuissu a expliqué ce plan de « bataille » constitue une boussole pour la modernisation et l’édification d’un Cameroun nouveau où il fera bon vivre. Dans son exposé, le secrétaire adjoint de la Fédération régionale du Mrc à l’Ouest a rappelé que le Pacte Républicain du Mrc vise à instituer, « la confiance entre le citoyen et les institutions sur la base d’un contrat de citoyenneté républicaine; Confiance entre l’élite dirigeante et les populations, tant il est crucial que celles-ci se reconnaissent dans les décisions et les actions des dirigeants; Confiance enfin entre notre pays et les partenaires au développement à la faveur de l’instauration d’une gouvernance exemplaire.
Ce pacte républicain doit créer entre les Camerounais une fraternité nouvelle fondée sur une communauté d’idées et de valeurs et non sur un lien de sang ou l’attachement aveugle à une ethnie. C’est cela la fraternité républicaine. Celle qui permet de réaliser un vivre ensemble apaisé, fondé sur le respect mutuel. Le pacte républicain sera bâti sur le socle d’un pays réconcilié. C’est pourquoi nous n’épargnerons aucun effort pour trouver avec toutes les composantes de la nation, en particulier avec la communauté anglophone les réponses appropriées à leurs attentes. Ce pacte républicain est un pacte pour la paix si chère à notre peuple. Mais il ne peut s’agir d’une paix proclamée, imposée par la violence et dans l’injustice. Notre conception de la paix repose sur l’observation objective et notre conviction profonde que toute paix véritable et durable a son siège dans le cœur des hommes et des femmes et ne se réalise que par la justice ».  Le pacte éducatif et de la jeunesse,  le pacte productif,  le pacte patriotique et stratégique avec la diaspora et  le pacte de solidarité sont des instruments sur lesquels le Mrc, compte, selon le Dr Siméon Kuissu, pour mener le Cameroun vers une nouvelle gouvernance. Il a établi un parallèle entre les cinq piliers du Mrc et les  Quatre Modernisations qui étaient l’objectif des réformes de Deng Xiaoping en république populaire de Chine. Les « Quatre Modernisations » mentionnaient les domaines suivants :

  1. La défense nationale ;
  2. L’industrie ;
  3. La science et les technologies ;
  4. L’agriculture. Les « Quatre Modernisations » étaient destinées à faire de la Chine une grande puissance économique à l’aube du xxie siècle. Pour cet exposant, l’histoire a donné raison aux initiateurs de cette réforme comme il donnera, dans un avenir proche, aux dirigeants du Mrc, avec en tête le Pr Maurice Kamto.

Inscriptions sur les listes électorales

Pour donc conquérir le pouvoir pacifiquement, les militants du parti de la renaissance ont opté de maximiser les inscriptions sur les listes électorales. Une cartographie de l’implantation du Mrc dans les communes a été présentée par M. Sassum, rapporteur de la Fédération départementale du Mrc dans le Koung-Khi. Les unités non fonctionnelles vont être redynamisées. Selon le rapporteur de la Fédération départementale du Mrc, ce département compte 38109 électeurs inscrits. Il faut accroitre ce chiffre et quadriller tous les bureaux de vote du département par des unités fonctionnels. Une option que promeut Christophe Fotso, trésorier de la Fédération régionale du Mrc à l’Ouest et ancien secrétaire intérimaire de la Fédération départementale du Mrc dans le Koung-Khi.

Guy Modeste DZUDIE, à Bandjoun

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Droits Humains

Laisser un commentaire

Check Also

Non-respect du droit à l’éducation :

La pseudo gratuité de l’école primaire au Cameroun Les frais de l’Association des parents …