Accueil Portraits André FOTSO, le défi d’oser…

André FOTSO, le défi d’oser…

9 min read
0
0
410

Parti du Cameroun en 1977, André Fotso retourne au pays en 1982, nanti d’un troisième cycle en Sciences de Gestion obtenu à l’Université Lyon II.

Il débute sa vie professionnelle au sein de la Compagnie Batoula comme Contrôleur de gestion. Une responsabilité importante pour un jeune de 24 ans qui entre à peine dans l’univers du travail.andre

En 1985, il entre au sein de la multinationale Rhône Poulenc, spécialisée dans les produits chimiques, comme Directeur Administratif et Financier pour l’Afrique centrale. Ce poste fait de lui le numéro 2 de cette entreprise qui emploie plus de 100 personnes. En 1991, poussé par le désir de créer, il abandonne ses multiples avantages matériels comme DAF de Rhône Poulenc, et négocie son départ de la multinationale.

L’infatigable bâtisseur…

En dépit de l’afro-pessimisme ambiant et malgré les difficultés économiques, André Fotso soutient qu’il existe des niches porteuses et des risques jouables pour ceux qui veulent entreprendre au Cameroun.

En 1991, il crée 3T Cameroun, société spécialisée dans le transport, le transit, l’acconage, la manutention et la consignation. Face aux multinationales à l’instar de SDV, Saga, Maersk, Getma, MSC, 3T Cameroun se fait une place respectable.

Deux décennies après, 3T Cameroun c’est 150 employés, 70 tracteurs et 150 semi-remorques, plus de 200 000 tonnes de marchandises traitées au port de Douala et dans la sous-région Afrique Centrale.

En 1993, il crée Fme-gaz, une société de production des gaz industriels; “convaincu que les Camerounais sont aussi outillés pour faire leur preuve dans l’industrie”. Plus de 6 milliards de Fcfa investis depuis sa création.

Au cours de la même période, d’autres structures sont créées : Scpi dans l’immobilier, Sampo-Cameroun dans l’informatique.

En 2003, le groupe bancaire Ecobank s’installe au Cameroun. André Fotso adhère au projet et prend une position prépondérante parmi les actionnaires locaux. En 2005, il en devient le président du Conseil d’Administration.

En mars 2010 André Fotso rachète Cometal, une entité des groupes CFAO et OPTORG (Sho-Tractafric), leader régional dans la construction métallique (matériel roulant, charpente, maintenance onshore et offshore…).

En 2010, toutes les trois entités (3T Cameroun, Fme-Gaz, Cometal) sont regroupées dans une holding : TAF Investment Group dont les activités se résument en la prise de participation dans les sociétés, les prestations de gestion des sociétés, l’acquisition et la gestion des valeurs immobilières.

 La défense de l’Entreprise, le GICAM

Totale adhésion aux vertus du libre-échange, refus de la fatalité, foi profonde en l’homme. Pour lui, la Pme est un levier important pour la croissance économique et l’émergence de notre pays. Membre du Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) depuis 2002, ses pairs ont vite compris son engagement pour la cause de l’entreprise.

  • C’est ainsi qu’il se voit confier les rênes de la Commission de Promotion de l’Entreprise.
  • Cette commission va fusionner avec la Commission Economique pour devenir la très stratégique Commission Economique et de l’Entreprise. Elle traite de tous les sujets à caractère économique de nature à influer sur le cadre macro-économique et sur les activités des entreprises. Une fois de plus, André Fotso se voit confier la présidence de celle-ci.

Les idées pleines la tête, André Fotso va initier quelques concepts qui font aujourd’hui la fierté du patronat camerounais :

  • Le traditionnel dîner-débat du GICAM (soirée d’échanges thématiques qui réunit les acteurs de la vie économiques).
  • Le BAS (Business Adversory Services) bouquet de services créé en 2004 pour le renforcement des capacités managériales des Pme.
  • Les Journées de l’Entreprise dont la première édition est organisée en 2008.
  • Le Fonds de Garantie Multi-métiers (Fogamu), toujours en cours d’étude. Sa vocation est de booster les financements des Pme à travers un mécanisme de partage de risque avec les banques.
  • Vice-président du GICAM en 2008, cet entrepreneur hors pair croit aux vertus du dialogue Secteur Public/secteur privé. C’est dans ce cadre qu’il est le principal animateur des rencontres sur les grands projets structurants en cours :
  • Les projets énergétiques (Mai 2010);
  • La construction du port en eau profonde de Kribi (Juillet 2010);
  • Les projets d’infrastructures routières (Septembre 2010).
  • L’objectif de ces réunions est d’impliquer un maximum d’entreprises camerounaises dans la réalisation de ces importants chantiers.

Président du Gicam depuis 2012…

Élu à la tête du Patronat Camerounais depuis 2012, avec pour plan d’action celui de mobiliser l’ensemble des acteurs autour de l’accélération de la croissance de manière à gagner au moins un point de croissance chaque année de manière à atteindre un taux à 2 chiffres en 2020, afin de placer le Cameroun de façon irréversible sur le chemin de l’émergence.

Qu’il repose en paix

le Gicam

Plus d'articles similaires
Plus de Contributeur Externe
Plus dans Portraits

Laisser un commentaire

Check Also

Achille Mbembé , l’envie d’être soi

Achille Mbembé marque d’une forte présence le monde de la recherche en sciences sociales, …