Accueil Economie 8-Djimgou Kamga Barthélemy : savoir allier gouvernance locale et développement durable

8-Djimgou Kamga Barthélemy : savoir allier gouvernance locale et développement durable

8 min read
0
0
152

Altruisme et dévouement. Ces deux mots collent à Barthélemy Djimgou et font de lui, une force de la nature. Maire de la commune de Bandja et président du Syndicat des communes du Haut-Nkam, il tient à faire sortir les cinq groupements de sa commune de l’enclavement. La promotion de la santé des populations et la protection de l’environnement sont des projets prioritaires sur sa table. Au-delà des toilettes et jardins publics visibles au cœur du périmètre urbain de Bandja, les adductions en eau potable et l’électrification rurale sont des projets qui structurent sa démarche de magistrat municipal à Bandja. Dynamique et parfois direct dans les discours et les actions, ce maire est attiré par les voyages pour découvrir de nombreuses expériences extérieures, les nouvelles expériences, les mystères… Il s’adapte facilement aux changements. Il est habité par un désir profond d’évasion et de liberté. Il sait se révolter contre les restrictions. C’est quelqu’un qui a de l’énergie à revendre… et qui l’investit dans son idéal : en quête d’actions humanitaires le plus souvent, il s’implique avec passion et donne le meilleur de lui-même. Il est une personne équilibrée qui a les pieds sur terre…Car son esprit chevaleresque est doublé de lucidité : Barthlemy Djimgou sait ne pas donner sans compter…
« Responsable, très digne,il inspire confiance et impose le respect par son dévouement entier.D’ailleurs c’est un homme de contact qui recherche et provoque les ouvertures.

Sa réussite doit beaucoup à ses qualités de dévouement et votre grande capacité d’assimilation. Ainsi grâce à ses démarches, la localité de Babouantou dans le département du Haut-Nkam et arrondissement de Bandja verra, selon toute vraisemblance, ses problèmes en matière d’adduction en eau potable réduit ou totalement résorbé au cours de cette année. En effet, sur la liste des projets liés au budget d’investissement dans la commune de Bandja courant 2019, la somme de quarante millions de francs Cfa (40.000.000 Fcfa) a été allouée dans le cadre de la dotation générale de la décentralisation à la réalisation d’un mini adduction en eau potable au bénéfice des populations de ce groupement. Sur le même registre, une enveloppe de quarante et cinq millions de francs Cfa est prévue par le ministère des Mines, de l’eau et de l’énergie (Minee) pour la consolidation de l’adduction en eau potable dans le périmètre urbain de Bandja. En outre, faut-il signaler que la construction du stade Fo’o David Kamga à Fondjomekwet à hauteur de 15 millions de francs Cfa fait partie des projections que se donnent, en 2019, Barthélemy Djimgou, maire de la commune de Bandja. La réalisation de cet ouvrage dont le financement sera assuré à hauteur de 15 millions de francs Cfa par le ministère du Développement local (Mindel) constitue un défi primordial pour le chef de l’exécutif communal de Bandja. Au-delà de la promotion du sport, il tient à rendre hommage à son géniteur, défunt chef du groupement Fondjomekwet et ex administrateur municipal de la commune de Bandja. D’ailleurs le 04 décembre 2018, il a rassemblé une foule de personnes dans sa résidence de Fondjomekwet pour célébrer ses deux parents. « Jusqu’à nos jours j’étouffe des larmes suite au décès de mon père il y a 10 ans. Ce 04 décembre coïncidait à la tournée de prise de contact du sous-préfet Tang à Fondjomekwet. Le Fo’o Kamga m’avait chargé de lire le discours d’accueil à sa place alors que le maire Mbomgnin m’avait également mandaté pour parler au nom de la commune de Bandja. Avant que la phase solennelle de la cérémonie se déroule, mon père avait déjà rendu l’âme. Les notables m’ont interdit de pleurer jusqu’à ce que certains rituels soient accomplis. C’était pénible. Ce même jour, des hommages sont également rendus à la reine Kuissi Géneviève, épouse de Sa Majesté Kamga Tchoumbou David, décédée le 08 décembre 1988, il y a 30 ans. C’est par elle que Dieu a

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Economie

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…