Accueil Portraits 13-Jean-Baptiste Sanga : Sur les traces du bâtisseur Joseph Kadji Defosso

13-Jean-Baptiste Sanga : Sur les traces du bâtisseur Joseph Kadji Defosso

6 min read
0
0
134

Son intelligence est vive, et il recherche l’indépendance, il aime les changements et les nouvelles expériences dans tous les domaines. Il a besoin de bouger et possède des capacités d’analyse et d’innovation. Il laisse apparaître une certaine discrétion. Son nom : Jean-Baptiste Sanga. C’est le nouveau de la commune de Bana. Il succède ainsi à son oncle, Joseph Kadji Defosso décédé au mois d’aout 2018 dans un hôpital en Afrique du Sud, laissant de nombreux fils et petits-fils orphelins toute sa sœur cadette, Joséphine Jangué. Octogénaire, cette dernière est sans voix ce samedi 15 septembre 2018. Elle n’a pas pu délivrer de témoignage lors des obsèques de son frère aîné. Elle garde certainement de nombreux souvenirs de la vie du fondateur de l’union camerounaise des brasseries (Ucb). Des souvenirs évoqués par son fils, Jean Baptiste Sanga. Au nom de Joséphine Jangué, celui-ci a fait savoir qu’il existait une complicité absolue entre celle-ci et son frère ainé qui a toujours su la protéger depuis sa tendre enfance lorsqu’il allait chercher de l’eau au marigot. Mariée à la monsieur Sanga, celle a continué à bénéficier du soutien de Joseph KadjiDefosso. C’est ainsi que son fils, Jean Baptiste Sanda rejoint le domicile Kadji à New-Bell à Douala. Il quitte de là pour poursuivre au frais de cet oncle maternel des études de meunier. Revenu au Cameroun en 1975, il travaille avec Joseph Kadji Defosso pour la création de Supermarché du Cameroun(Supercam). En compagnie d’Odette Kadji, la fille ainée du bâtisseur, ils se battent pour faire marcher cet espace commercial dans un environnement extrêmement rude. Quelques temps après, Jean Baptiste Sanga décide de voler de ses propres ailles. «Papa tu m’as appris la vie ! Tu m’as appris à voler de mes propres ailles. J’étais fasciné par tout ce que faisait papa », témoigne-t-il. Des qualités qui ont prévalu en sa faveur au cours d’une élection tenue le 27 décembre 2018 et présidé par le préfet du Haut Nkam Mamoudou. A l’occasion, les 23 conseillers municipaux tous du Rdpc ont porté leur choix sur Jean Baptiste Sanga comme nouveau maire de la commune de Bana. Le patron de l’imprimerie Graphics Systèm et Pca de la société Assurance Générales du Cameroun(AGC). En resumé, il est à noter que Jean Baptiste Sanga, s’entoure souvent de personnes paisibles, coopératives et sociables, le genre de personnes que l’on peut bousculer. « Il est intelligent, autoritaire, indépendant et possède avec beaucoup d’énergie, le sens du commandement. Il a un certain pouvoir d’attraction et aime analyser les choses et se cultiver. Il fait preuve d’une grande vivacité d’esprit et ses convictions sont fermes et rapides. pIl possède un pouvoir de création important. Il est équilibré et stable avec une sensibilité profonde. Il a la possibilité de guider les autres, et cela se révèle pour lui souvent comme une vocation ou une mission », comment un de ses proches. Comme pour dire que Jean-Baptiste Sanga saura tenir sur le siège de maire de la commune de Bana.

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Portraits

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…