Accueil Portraits 12-Me Paul Nanfah : un homme de référence au creuset de l’enseignement supérieur privé

12-Me Paul Nanfah : un homme de référence au creuset de l’enseignement supérieur privé

6 min read
0
0
203

Me Paul Nanfah est une figure incontestable en matière de la promotion de l’éducation et de l’encadrement de la jeunesse au Cameroun. Courant 2018, l’Institut supérieur Mony Keng de Bafoussam mis sur pied par ses soins il y a moins de cinq ans a été classé 2e meilleur établissement de l’enseignement supérieur privé au Cameroun. Après avoir été couronné 1er en 2017.  Son promoteur est connu depuis des années comme une personne très combative et ambitieuse… Son désir le plus profond ? Réussir ! Et son excellente résistance physique alliée à un pouvoir de récupération impressionnant lui permet de multiplier les expériences – les réussites comme les échecs – car tel le phénix, il sait renaitre de ses cendres… Il ne lâche pas l’affaire !

La vie est pour Me Paul Nanfah, une aventure audacieuse ou rien du tout. Il dispose le sens  du concret et sait prendre des décisions rapides. Vous avez des qualités d’efficacité, de rapidité et de persévérance. Globalement, faut-il retenir que l’Institut Supérieur Mony Keng est un Institut Privé d’Enseignement Supérieur (IPES) créé par Autorisation 15/05/283/l/minesup/esup/sda/mm du 27 Mai 2015, placé sous la Tutelle Académique de l’Université de Dschang et partenaire de IAI-Cameroun situé à Bafoussam 3ème carrefour Évêché. C’est un établissement du Complexe Universitaire de la SOCINAN dont le promoteur, Me Paul Nanfah, ambitionne d’en faire l’un des meilleurs IPES de notre pays en matière de formation. Conscient de cette vision futuriste, le Conseil de Gestion a mis à la disposition de l’équipe administrative les moyens adéquats pour atteindre cet objectif. C’est ainsi qu’un corps professoral compétent, disponible, dynamique et dévoué a été sélectionné pour assurer les formations dans les différents cycles : BTS et Licence Professionnelle afin de s’arrimer à la politique de professionnalisation de l’enseignement supérieur édictée par le Président de la République.Au regard des résultats actuels enregistrés par l’Institut Supérieur des Sciences et Technologies NANFAH de Dschang et autres structures du groupe,  il est à noter que ce complexe repose sur des atouts indéniables qui puissent  conduire vers l’excellence. Un suivi personnalisé des étudiants (orientation, accompagnement …), une participation à la construction du parcours professionnel des étudiants, l’octroi des stages et accompagnement de l’étudiant dans le processus d’insertion professionnelle et l’existence d’un service permanent d’accueil, d’insertion et d’accompagnement sont des ingrédients qui meublent cette performance. A cela, faut-il ajouter que sur le plan pédagogique : les diplômes reconnus au plan national et international, des offres de formation en conformité avec les exigences du système LMD et ouvertes sur le marché de l’emploi, un corps enseignant qualifié, compétent, disponible et dévoué, l’octroi des primes d’excellence aux meilleurs étudiants et enseignants, l’innovation permanente dans les techniques et outils pédagogiques (vidéos projections, accès gratuits à internet … ), une bibliothèque numérique et physique et des  bus de transport des étudiants. Et selon des sources crédibles, le Dr Léopold Nanfah, contrôleur général de gestion de la Socinah, annonce des innovations pour la marche vers l’excellence en 2019.

Plus d'articles similaires
Plus de Modeste
Plus dans Portraits

Laisser un commentaire

Check Also

Dénonciation : Amnesty International épingle le gouvernement Camerounais pour 130 disparus à l’extrême-nord

AMNESTY INTERNATIONAL ANNONCE MÉDIAS 9 MARS 2020 Cameroun. Cinq années d’angoisse pour les…